Accueil » Nouvelles » Le ruban rose, vous en pensez quoi?

18

octobre

Le ruban rose, vous en pensez quoi?

 

En ce mois d’octobre, dédié au cancer du sein, nous voyons le ruban rose un peu partout, plus qu’à aucun autre moment dans l’année.

Et je me demande : vous, qui êtes touchées par le cancer du sein, qu’est-ce que ça vous fait de voir le ruban rose partout? Et les autres, qu’est-ce que vous en pensez?

En connaissez-vous l’origine?

Je me propose de vous raconter l’origine du ruban rose avant de vous livrer comment je le perçois personnellement.

L’origine du ruban comme moyen d’expression.

Le ruban rose n’a pas été le premier ruban comme moyen d’expression. C’est le jaune qui a fait son apparition en premier. C’est la femme d’un otage en Iran, Penny Laingen, qui a utilisé le ruban jaune comme symbole de sensibilisation en 1979. Elle en accrochait partout aux arbres afin de démontrer son désir de voir son mari revenir. Cette action est passée aux nouvelles et s’en suivit un effet d’entraînement, où d’autres personnes ont emboîté le pas pour démontrer leur soutien. Comme tous les Américains pouvaient voir le ruban jaune, de plus en plus présent, il devint alors un moyen d’expression, un message, un symbole.

Mais qu’en est-il de l’origine du ruban rose?

D’abord, il y a eu Charlotte Haley, une femme de 68 ans qui, ayant une sœur, une mère et une petite fille touchées par le cancer du sein, décide de sensibiliser les gens au fait que sur le budget de 1,8 million de l’institut national du cancer, seulement 5% des fonds va à la prévention du cancer. Pour attirer l’attention des gens, elle assemble, dans sa cuisine, des rubans couleur pêche et une carte avec cette information. Elle distribue ensuite ces rubans dans son voisinage.

En parallèle…

La fondation G. Komen pour le cancer du sein a été la première à utiliser le rose en lien avec le cancer du sein. C’est en 1992, alors que l’éditrice en chef du magazine Self prépare le deuxième numéro sur le cancer du sein, qu’elle a eu l’idée du ruban comme moyen de sensibilisation. Elle en parle à Evelyn Lauder, qui avait participé au premier numéro, qui suggère à son tour d’afficher le ruban sur ses produits cosmétiques. C’est par la suite qu’elles découvrent l’existence du ruban couleur pêche de Charlotte Haley, pour la même cause… Elles proposent donc à Charlotte Haley de l’aider à faire connaître le ruban pêche, ce que Madame Haley refuse, disant qu’elle trouve le tout trop commercial.

Impossible donc d’aller de l’avant avec le ruban pêche. Les avocats suggèrent alors de choisir une autre couleur. C’est ainsi qu’est né le ruban rose, un rose pastel associé à la féminité, la douceur, le calme et la santé.

Un an plus tard, le ruban pêche n’était plus. Le ruban rose prenait le relais.

Cette année, le ruban rose a 20 ans! Profitons-en pour faire le point.

Après le documentaire sur l’industrie du ruban rose qui a suscité beaucoup de discussions et en ce mois d’octobre tapissé de rose, je suis curieuse de savoir ce que vous pensez du ruban rose.

Personnellement, je suis contente de constater que nous savons nous mobiliser pour la cause. Pour avoir participé à des marches et des événements en lien avec le cancer du sein, je suis toujours rassurée de constater que nous avançons : petits pas, grands pas, nous allons dans la bonne direction. Parce que pour faire avancer la recherche, ça prend des fonds.

Pour compenser le fait que certaines compagnies se font un capital de sympathie avec cette cause, notre cause, je choisis méticuleusement où je dépense mon argent. Je n’achète pas systématiquement n’importe quel objet rose, mais quand je le fais, je le fais fièrement. Quand je crois au produit et que la compagnie fait vraiment un don significatif, j’achète!

Parce que le ruban rose sert aussi à sensibiliser, j’espère aussi qu’au-delà des fonds amassés, le ruban rose serve également d’aide-mémoire. Que certaines femmes, en apercevant le ruban rose, se fassent la réflexion qu’elles devraient aller passer leur mammographie. À ce sujet, j’ai lu sur le site de la Société Canadienne du Cancer que sur un million de femmes invitées à aller passer une mammographie, 400 000 ne le feront pas. Alors si le ruban rose ne servait qu’à ça, un rappel avant de passer à l’action, ça serait déjà beaucoup!

Je crois que nous sommes très chanceuses que notre cause soit en quelque sorte une cause chouchou, pour laquelle beaucoup d’entreprises n’hésitent pas à s’associer. De plus, nous avons un réel support de la population. Plusieurs autres causes, tout aussi importantes que la nôtre, mériteraient et souhaiteraient sûrement obtenir une telle visibilité! Alors pour ma part, je me sens privilégiée et je n’hésite pas à continuer d’acheter rose et d’afficher fièrement le ruban rose quand j’en ai envie.

Et vous? Achetez-vous rose?

Que pensez-vous du ruban rose si visible en ce mois d’octobre?

J’aimerais bien connaître votre opinion et j’ai hâte de vous lire à ce sujet. N’hésitez pas à laisser vos commentaires. Je les lis tous!

Et je profite de cette tribune pour remercier toutes les personnes qui, année après année, nous démontrent leur soutien en contribuant à nos campagnes de financement (marches, objets roses, etc…). Votre générosité et votre support est tellement apprécié: merci!!!

Signature blogue rose 2

 

 

7 Responses to “Le ruban rose, vous en pensez quoi?”

  1. Lady_Libellule dit :

    Pour moi, le ruban rose est un signe d’espoir. Ma soeur a vaincu un cancer du sein il y a 30 ans, ma belle-soeur a été touchée plus récemment. Entre deux produits identiques, je vais choisir celui qui arbore le ruban rose, en espérant que les fonds se rendent pour la recherche.

    Le programme pour les mammographies est vraiment génial. J’ai reçu ma lettre de rappel dernièrement et passé ma mammo la semaine dernière. Quelques minutes pour avoir l’esprit tranquille!

  2. deuxgeo dit :

    Ayant moi-même été touchée par le cancer du sein à 34 ans, je ne peux qu’être sensible à la cause. Alors oui, lorsque je peux acheter Rose, je le fais, tout en espérant évidemment que les fonds aillent à la cause. Je me dis que j’ai probablement bénéficié de fonds de personnes ayant acheté rose avant moi, alors je le fais pour celles ( et ceux ) qui seront touchés dans le futur. Et en plus… j’aime le rose!

  3. Nymphea dit :

    je suis aussi de celle qui achète rose. Je me crée même des besoins dans certains cas pour acheté rose. Comme Lady Libellule, j'espère de tout coeur que les fonds se rendent pour la recherche. Quand je vois ces rubans roses, je pense en premier lieu à ma belle-mère qui a combattue deux cancers mais aussi à celle qui se battent toujours. Pour moi la visibilité du ruban rose pourrait être présente à l'année.

  4. Je pense comme toi Julie. Je suis contente de voir que les gens sont sensibilisés à la maladie. C’est un rappel à la santé surtout pour les femmes. Même si je suis présentement en traitement radiothérapie pour vaincre cette maladie, je ne cours pas acheter les produits roses. Si c’est quelque chose que je devais acheter et qu’il a un ruban rose, c’est un bonus mais sans plus. Je suis plutôt du genre à encourager des marches en forme de dons.

  5. Isabelle Fournié dit :

    Sujet sensible… Ma mère est décédée à 48 ans après avoir eu entre autre, 2 cancers du sein. Vingt ans plus tard, ma soeur a eu un cancer du sein.

    J’ai toujours trouvé que c’était une bonne cause. Mais depuis, j’ai eu un cancer du sein, et j’ai aussi vu le documentaire L’Industrie du Ruban Rose. Alors je fais beaucoup plus attention, et je refuse d’acheter un produit juste parce qu’il arborre un ruban rose.

    Par contre, j’ai commandité des amies qui ont fait des marches pour amasser des fonds, une pour la recheche et l’autre pour le Centre du Cancer Segal de l’Hôpital Général Juif de Montréal où j’ai été traitée. Là je sais que tout l’argent se rendra, et pas seulement un faible pourcentage.

    C’est bien beau vouloir aider, mais encore faut-il faire l’effort de s’assurer que l’argent sera bien distribué et non pas juste espérer qu’il se rende. Et je donnerais toujours pour la prévention !

  6. Maia Prem dit :

    Je pense que l’important c’ est la sensibilisation au cancer. Plus on en parle, plus il y a de l’argent pour la recherche et du soutien au malade. Peut-être que des fois il y a trop de publicité, trop de ruban, trop commercialisé jusque dans les médias mais je préfère de loin que l’on en parle trop que pas du tout. Alors je suis pour le ruban rose et toutes les activités connexe. Si cela peut aider une malade et sa famille alors cela vaut la peine.

    Survivante, ma mère et moi, d’un cancer du sein et auteure

  7. Marie-Jo dit :

    Personnellement, mon conjoint et moi nous nous sommes fait tatouer un ruban rose suite à mon diagnostique du 5 juillet dernier. Mon chum en support pour moi et moi…pour m’afficher…j’ai le cancer oui, mais la vie continue et je ne me morfond pas (pour l’instant…). Pour les achats, j’y vais avec les compagnies qui sont clairement identifiées. Et on ramasse des fonds pour la future course.

Laisser un commentaire