Accueil » Motivation - Inspiration » La petite histoire de mon entreprise, Studio Equilibra

29

mars

La petite histoire de mon entreprise, Studio Equilibra

Depuis que je me suis lancée en affaires, j’adore lire sur les entreprises qui ont réussi. Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est lorsque les fondateurs se livrent et se racontent. J’aime découvrir le côté humain caché des gestionnaires d’entreprises, en apprendre sur les motivations ou sur les embûches qui surviennent en cours de route, ainsi que sur les idéaux poursuivis. Mais par-dessus tout, j’aime lire comment les entreprises ont débuté.

Ça m’a donné le goût de partager avec vous les circonstances dans lesquelles mon entreprise a vu le jour.

Studio Equilibra location P1030319

 

Avant de me lancer en affaires, je travaillais dans un hôpital comme thérapeute en réadaptation physique (physiothérapie). J’ai occupé ce poste pendant 20 ans. J’aimais mon travail, mais plus les années passaient, plus je ressentais le besoin de relever de nouveaux défis.

 L’élément déclencheur

 

On entend souvent des gens raconter qu’une certaine phrase ou événement a été un déclic pour eux, un tournant dans leur vie. J’ai vécu cette situation où la « petite lumière » surgit tout d’un coup, ainsi que la période où les idées se sont bousculées, puis la fébrilité parce que mon projet semblait possible. Ensuite, c’est la détermination qui a pris le relais jusqu’à la concrétisation d’un rêve : la création de ma propre entreprise!

 

Comment ça s’est passé

 

Il y a quelques années, moi et mon frère avions pris l’habitude d’aller souper, juste tous les deux. Sans conjoints, sans enfants, simplement un souper au resto entre frère et sœur.

C’est au printemps 2007, dans un resto de la petite Italie à Montréal, que j’ai vécu ce fameux déclic. Nous étions à siroter notre café à la fin d’un succulent repas. La fin de la soirée s’annonçait doucement. Pourtant, nous sommes restés presque 2 heures de plus au resto!

Mon frère savait que je ressentais un certain manque de défis au travail. C’était le cas depuis quelques années déjà. C’est alors qu’entre deux gorgées de café, il a amorcé la conversation suivante :

 

Lui : Si tu laissais ton travail à l’hôpital, que ferais-tu?

Moi, du tac au tac : Sûrement quelque chose en lien avec le cancer du sein.

Lui : Comme quoi?

À ce moment, je lui ai décrit vaguement ce qui allait devenir éventuellement ma nouvelle entreprise. Mais à ce moment précis, je suis loin de me douter de tout ça. Ce n’est même pas dans mes espoirs ou dans mes rêves. C’est alors que mon frère a poursuivi:

Lui : Développe ton idée et si les prévisions sont réalistes et le projet prometteur (il a les compétences pour évaluer cet aspect),  je t’aiderai financièrement pour démarrer ton entreprise. Penses-y…

Moi : …. Euh… T’es sérieux là?

Lui : Tout à fait!

Moi : ….

Les mots me manquaient, j’avais les yeux dans l’eau et j’étais très étonnée de cette énorme confiance et de cette immense générosité. Je précise : mon frère me fait habituellement confiance et il est très généreux de nature, mais avouez que cette proposition sortait vraiment de l’ordinaire!!!

Wow!!! C’est là que le déclic s’est produit. L’instant où tout s’est déclenché.

La balle était dans mon camp. C’était à mon tour de jouer.

Dès le lendemain, je me dirigeais tout droit vers une librairie pour me procurer des livres qui m’aideraient dans l’élaboration de mon plan d’affaires. Je convenais aussi d’une date pour rencontrer une représentante d’une compagnie avec qui je fais affaire aujourd’hui.

 

Six mois. Trois heures par jour. C’est le temps que ça m’a pris pour rédiger mon plan d’affaires, tout en travaillant à temps plein et en m’occupant de ma famille.

C’est qu’il était écrit dans les moindres détails, ce plan d’affaires. On ne laisse pas comme ça un emploi qu’on occupe depuis 20 ans (avec un fond de pension et autres avantages sociaux) pour se lancer dans le vide. Surtout quand on a des enfants, une famille, des projets.

À part mon conjoint, personne n’était au courant de cette préparation minutieuse. Mon frère devait même penser que sa proposition était tombée dans le vide…

 

J’ai fait le grand saut!

Oui, j’ai fait le grand saut! J’avais confiance que le parachute allait ouvrir. Étant un peu orgueilleuse de nature, il n’était pas question pour moi de manquer mon coup et de revenir en arrière ensuite. J’allais sauter et ça allait marcher. Point.

Bien sûr que j’ai eu des papillons dans le ventre en entrant dans ma future entreprise et en signant un bail pour un local que je devais totalement rénover avant de me lancer. Il y a eu des moments où j’étais éveillée en plein milieu de la nuit aussi. De la nervosité lorsque  la comptable et moi révisions la situation financière, mois après mois, surtout la première année…

Mais la détermination était toujours au rendez-vous, c’était mon petit moteur, mon élément propulseur!

 

C’est donc en septembre 2007 que mon entreprise s’incorporait : Studio Equilibra Inc.

Voilà! La locomotive se mettait en marche!

Décembre 2007 et janvier 2008 ont été deux mois de rénovations intensives. Mon père est venu c-h-a-q-u-e jour pendant ces deux mois. Du matin au soir, les rénos allaient bon train. Jour après jour, il concrétisait ce que j’avais en tête. Il y a mis tout son cœur, son talent et… sa patience! Mon conjoint m’a toujours soutenue également. C’est moi qui se lançait en affaires, mais cette décision allait l’impliquer et avoir des conséquences pour lui. Il a toujours été présent et ne m’a jamais mis de pression.  

Je n’avais pas prévu que les rénovations prendraient tant de temps. Ni que les coûts allaient dépasser le montant prévu. Et de beaucoup. Ça m’a inquiétée un peu (pas mal, pour être totalement franche). Si j’avais sous-estimé cet élément, est-ce que j’avais omis de prévoir autre chose?

Mais j’étais lancée et très déterminée à mettre tout en œuvre pour que ça marche. Je me suis encouragée en me disant : « Qui a déjà fait des rénos dans un temps top chrono et dans le budget prévu? » C’est toujours plus long et ça coûte généralement plus cher que prévu, non? C’était donc normal, j’allais faire avec… Ce n’était pas le moment de me décourager!

Aujourd’hui, je travaille dans un environnement dans lequel je me sens bien et où je suis fière d’accueillir mes clientes.

C’est un grand rêve que j’ai réalisé.

Photo studio P1070840

Depuis son ouverture, Studio Equilibra s’est démarqué dans plusieurs concours : concours Québécois en entrepreneuriat (deux prix), Prix des femmes d’affaires du Québec (finaliste), concours des Mères en affaires (lauréate), Dunamis de la Chambre de commerce et de l’industrie de Laval (finaliste trois années consécutives). J’ai aussi eu le bonheur de participer à deux livres : Porteuse d’humanité et Pétales de vie.

Studio Equilibra compte des clientes de la Rive Nord de Laval jusqu’à Mont-Tremblant, des villes à l’est et à l’ouest de Laval (Repentigny, Terrebonne, Lachenaie, St-Eustache…), de différents secteurs de Montréal et de plusieurs villes plus éloignées encore comme Sorel, Valleyfield, Trois-Rivières, et d’aussi loin que l’Abitibi.

Certaines femmes ont profité d’une visite dans leur famille au Canada pour bénéficier des produits et services offerts par mon entreprise. Elles habitent le Liban, la Tunisie et la Grèce et utilisent en ce moment des produits provenant de chez Studio Equilibra.

 

Depuis 5 ans, je réalise qu’être entrepreneure, c’est un mode de vie. Et j’adore!

Je voulais des défis et je suis servie : terminée la routine et à moi les défis!

Mais le plus beau dans tout ça, c’est que je me sens à la bonne place, au bon moment, à faire la bonne chose. Imaginez un immense carrelage, avec de multiples tuiles, où chacune d’elle représente une possibilité différente. Aujourd’hui, je peux dire que j’ai trouvé LA mienne. Et que j’ai les deux pieds dessus, bien ancrés.

 

Pouvoir affirmer que je fais vraiment ce que j’aime, n’est-ce pas là un immense privilège?

Je pense que oui, et j’en apprécie chaque moment. Je savoure…

Au moment où j’écris ce texte, mon entreprise a passé le cap des 5 ans. Selon les données du CLD de Laval, seulement 30% des entreprises atteignent ce stade. Ma fierté est donc décuplée!!! Pour ce qui est de ma motivation, elle est toujours au rendez-vous. Je suis donc vraiment prête et déterminée à poursuivre cette merveilleuse aventure!

Voilà pour la petite histoire de mon entreprise. Je trouvais que l’étape des 5 ans était un bon moment pour partager cette histoire avec vous…

 

J’aime les histoires à succès. N’hésitez pas à partager les vôtres!

Signature blogue rose 2

 

8 Responses to “La petite histoire de mon entreprise, Studio Equilibra”

  1. Yves Beaudoin dit :

    Récit très intéressant Julie. Tu nous donnes pas le choix de le lire jusqu’à la fin tellement c’est bien raconté.

    Un très beau « success story » qui nous démontre que trop souvent la routine peut nous museler, nous éteindre, nous blaser (pas tous mais plusieurs).

    Les rêves, les désirs, les passions et la détermination sont porteurs de forces inimaginables sur l’être humain. À chacun de nous de s’en servir et de s’épanouir. Il suffit d’y croire et avoir l’audace.

  2. Stéphanie dit :

    Félicitations ma tante!

    C’est beau de te voir si passionnée par ton travail.
    Tu as eu le courage d’essayer de réaliser ton rêve et tu as réussi.

    Nous sommes tous fier de toi.
    xoxox

    • BlogueRose dit :

      Merci Stéphanie. Je suis chanceuse d’avoir une nièce comme toi, qui m’a encouragée dès le début et qui a toujours montré de l’intérêt pour l’évolution de mon entreprise. Bisous xxx

  3. Félicitation Julie! Quelle belle réussite, tu es une source d’inspiration. Longue vie a Studio Équilibra… :-)

    • BlogueRose dit :

      Merci Josée! Être inspirée par d’autres a toujours été une grande source de motivation pour moi, alors inspirer d’autres personnes à mon tour est une fierté et un grand privilège!
      Merci…

  4. Isabelle Fournié dit :

    Quelle histoire inspirante… c’est vrai que ça ne doit pas être évident de changer de vie comme ça.

    Félicitation pour ton courage et ta tenacité et puisse ce récit inspirer d’autres belles histoires.

  5. BlogueRose dit :

    C’est vrai que le changement n’était pas évident. Je devais laisser de la sécurité et du connu, pour me lancer vers… Vers quoi? Je ne le savais pas vraiment. Mais je dois dire que jamais je n’ai regretté mon choix. Jamais. Pas un seul instant! Je le referais demain, même si j’ai dû faire de gros sacrifices au niveau monétaire et de la sécurité. C’était ma voie!

Laisser un commentaire